*
*

*   Faire l’expérience du flux dynamique de la vie.

A ce que l’on dit, toute évolution spirituelle, toute sensation d’être vivant et
engagé dans le monde se produit lorsque nous établissons un lien avec le flux
changeant des choses.
Nous avons tous nos cinq minutes de fondamentalisme : là
où nous fixons les choses nous les figeons. Au lieu d’être dans le flux, nous avons
une opinion figée de quelqu’un d’autre : d’un frère, d’un compagnon, de nous-même
ou encore d’une situation. Qu’il s’agisse de votre mère, de votre compagnon, de
votre soeur ou de votre patron, c’est dans les relations les plus intimes que nous
figeons le plus les gens. Mais nous le faisons aussi vis-à-vis de l’ensemble d’un
groupe racial, culturel, religieux ou politique ; nous avons tendance à trouver un
certain réconfort en étant fondamentaliste. Et c’est alors que nous disons : les
choses sont ainsi. Mais tout ce que vous avez à faire c’est pratiquer la méditation,
être simplement présent à ce que vous vivez, à ce qui peut se produire, en le
laissant être votre ami et votre support, votre allié sur le chemin de l’éveil. Revenez
simplement, soyez là, pleinement présent, autant que vous pouvez l’être – et vous
voyez aussitôt que rien n’est figé. Rien n’est solide à l’exception de ces inventions
créées par votre esprit : ces idées imaginaires figées de vous-même et des autres.
Nous enfermer dans une façon figée de voir les choses nous apporte une
sensation de certitude et de sécurité, mais c’est une sensation fausse et en fin de
compte, ce n’est pas satisfaisant. La satisfaction que nous recherchons vient de la
reconnaissance du caractère fluctuant et changeant des choses, et elle vient de la
capacité à voir la véritable nature de ce qui peut subvenir à chaque instant.

Pema CH¨ÖDRÖN



posté le 11 / NOVEMBRE / 2017 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 08 / DÉCEMBRE / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog