*
*

*   Vivre les choses à l’état brut

Nous devons nous efforcer de vivre les choses à l’état brut.
Supposons que nous ressentions une douleur dans le dos. En nous concentrant nous constatons que cette sensation varie constamment dans sa nature, et, si nous la qualifions de douleur, il s’agit là d’une interprétation négative.

Laissons-nous donc aller à ces sensations successives et changeantes. C’est cela la méditation : assis sur notre coussin, immobiles et silencieux, nous laissons s’écouler en nous le flux de l’énergie vitale dans son état premier au lieu de le transformer, de le dénaturer par des concepts, des théories, des explications, des descriptions.

Bientôt, nous ne faisons plus qu’un avec l’instant présent. La conscience en éveil, à laquelle on accède par la pratique, est cette faculté de revenir à l’essence même des choses, directement, sans fioritures, dans leur intimité.

C’est un peu comme lorsque vous suivez un événement sportif à la télévision. Tandis que les images défilent, des commentateurs ne cessent de vous décrire ce qui se passe. Si vous connaissez bien les règles de ce sport, ils vous privent de vos propres impressions, vous empêchent de vivre par vous-mêmes cette rencontre.

Dans notre méditation, nous nous efforçons d’écarter les commentaires pour vivre intimement notre expérience.

Larry ROSENBERG, Vivre à la lumière……



posté le 29 / AVRIL / 2017 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 24 / FÉVRIER / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog