*
*

*   Une naissance est toujours suivie d’une mort


Parce que la vie et tous les phénomènes sont impermanents, nous nous sentons en insécurité.
Apprenons à vivre pleinement le moment présent pour transformer ce sentiment d´insécurité.
Au début de cette pratique, nous voulons encore que les choses soient permanentes et nous pensons qu´elles ont un soi séparé.
Chaque fois que quelque chose change, nous souffrons.
Pour nous aider à ne plus souffrir, le  Bouddha  nous a donné les clés de l´impermanence et du non-soi.
Regarder profondément la nature d´impermanence et de non-soi de toutes choses, c´est utiliser ces clés pour ouvrir la porte de la réalité.
Alors notre peur et notre souffrance disparaissent et le fait d´être jeune ou vieux, ou même vivant ou mort ne nous importe plus.
Nous réalisons que nous ne mourons pas dans le sens où nous l´entendons d´habitude, c´est-à-dire qu´ayant existé, nous cessons d´être.
Nous voyons que toute vie est une transformation continue.
Une vague qui s´élève éprouve beaucoup de joie.
Quand elle retombe, il se peut qu´elle s´inquiète de sa fin.
Pourtant ce qui s´élève retombe toujours.
Une naissance est toujours suivie d´une mort.
Et si la vague pratique la méditation, elle réalise qu´elle est l´eau, alors c´est avec joie qu´elle retombe et disparaît.
Elle est peut-être morte en tant que vague mais elle est toujours vivante en tant qu´eau.

THICH NHAT HANH, Ce monde est tout ce que nous avons



posté le 13 / DÉCEMBRE / 2016 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 20 / OCTOBRE / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog