*
*

*   Evaluer l’empreinte de gratitude

Juste un mot à propos de la gratitude. Greg Norris, qui étudie à l’université de Harvard le cycle de vie des objets que nous utilisons couramment, m’a un jour expliqué que lorsque je tiens dans ma main une feuille de papier, au moins trente-cinq pays ont rendu ce geste possible.
Un bûcheron a coupé un arbre dans une forêt de Norvège, un transporteur danois a transporté cet arbre jusqu’à une usine française, et ainsi de suite.
Par ailleurs, chacun des êtres qui a contribué à cette chaîne a des parents, des grands parents, des enfants…, qui l’ont tous peut-être influencé dans le choix de ce qu’il fait.
Bref, on pourrait donc lire en filigrane sur toute la surface du papier l’inscription : « Les autres, les autres, les autres… »
Cette constatation de l’interdépendance de tous les êtres et de toutes les choses devrait continuellement nous remplir de gratitude.
Comme les environnementalistes qui évaluent l’empreinte écologique d’un produit, nous pourrions évaluer l’empreinte de gratitude liée à ceux qui nous ont permis d’être ensemble aujourd’hui. On s’apercevrait peu à peu que cette gratitude devrait englober la terre entière.

Matthieu RICARD, Trois amis en quête de sagesse



posté le 24 / AVRIL / 2016 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 18 / JUIN / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog