*
*

*   Oser inlassablement la non-fixation

La notion d’impermanence guérit de bien des tourments. C’est en renonçant à s’accrocher à quoi que ce soit que nous pouvons progressivement nous extraire des tiraillements, du mal-être. Pour celui qui peine au quotidien, il est encourageant de voir que ni la faiblesse, ni la fatigue, la maladie ou le handicap, ni, en un mot, l’imperfection du monde n’interdisent la joie. L’exercice, c’est d’oser inlassablement la non-fixation. Tout est éphémère même le mal-être. Et les mots de Spinoza disent l’essentiel : « Bien faire et se tenir en joie. »

Alexandre JOLLIEN



posté le 27 / MARS / 2016 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 15 / AVRIL / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog