*
*

*   Simplement regarder, ne rien faire

Méditer c’est apprendre à désamorcer les bombes qui pleuvent dans notre esprit et laisser s’évaporer ces scénarios auxquels nous croyons dur comme fer. Quand le mental nous sert comme sur un plateau le pire du pire, simplement regarder, ne rien faire. Ce qui aide c’est de constater que l’intempérie qui ébranle mon ego peut-être de dix sur l’échelle de Richter émotionnelle sans que j’en meure pour autant. Inlassablement, toujours, il s’agit de laisser passer l’émotion qui, si nous ne l’alimentons pas, s’épuise d’elle-même. Cette longue ascèse, réitérée mille fois par jour, consiste à se laisse flotter parmi les vagues pour voir qu’elles ne durent pas.
                                        Alexandre JOLLIEN

    Certains imaginent que le fait de se libérer des émotions aboutit à un vide intérieur qui nous transforme en zombies. Ils confondent liberté mentale et liberté d’esprit. Le but n’est pas de faire disparaître les pensées et les émotions, mais de les empêcher de proliférer et de nous asservir. Les maîtres et les pratiquants qui ont atteint une grande liberté intérieure ne sont pas devenus des légumes. Le Dalaï-lama, à mon avis, est un exemple parfait de courage, de joie, de bienveillance et d’ouverture aux autres. Or, il s’est simplement affranchi des états mentaux qui aliènent habituellement notre esprit. En éliminant de notre espace mental la haine, le ressentiment, l’avidité et les autres émotions perturbatrices, on laisse la place à l’amour altruiste, à la joie et à la paix intérieure.
                                        Matthieu RICARD
                                     Trois amis en quête de sagesse




posté le 07 / MARS / 2016 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 18 / JUIN / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog