*
*

*   Les surprises sont sans fin.

Il peut être utile de toujours se rappeler que la méditation vise à s’ouvrir à tout ce qui survient et à se détendre avec tout ça sans faire le difficile.
Quand on médite, il n’est absolument pas question de réprimer quoi que ce soit, ni de favoriser la saisie non plus.
On s’assoit et paf ! l’expérience est assez désagréable.
Soit. Il n’est pas question de la rejeter, il faut, au contraire, reconnaître avec compassion que c’est de « l’activité mentale », et lâcher prise.
Et puis oh ! une surprise extraordinaire cette fois. D’accord. Au lieu de s’y accrocher, on la reconnaît avec compassion, c’est de « l’activité mentale », et on laisse tomber.
Les surprises sont sans fin. Le méditant doit cesser de lutter contre ses pensées et admettre que l’honnêteté et l’humour sont de loin de meilleures sources d’inspiration que n’importe quel effort religieux solennel pour ou contre quelque chose.

Pema CHÖDRÖN, Bien-être et incertitude



posté le 08 / FÉVRIER / 2016 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 18 / JUIN / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog