*
*

*   Souhaiter être des gens complètement ordinaires

Nous devons souhaiter être des gens complètement ordinaires, ce qui signifie nous accepter tels que nous sommes, sans essayer de devenir plus grands, plus purs, plus spirituels, plus profonds. Si nous acceptons nos imperfections pour ce qu’elles sont, très ordinairement, nous pouvons alors nous en servir comme d’un élément du sentier. En revanche, si nous essayons de nous en débarrasser, elles deviendront des ennemis, des obstacles sur la voie de notre « auto-amélioration ».
L’attention et la conscience concourent à amener l’acceptation des situations vitales telles qu’elles sont. Nous n’avons pas à considérer que la vie doive être boycottée ou qu’il faille au contraire s’y complaire. Les situations vitales sont la nourriture de l’attention et de la conscience ; la pratique de la méditation n’est pas dissociable de l’expérience des dépressions et des émois qui caractérisent l’existence. Nous usons jusqu’à la corde la sandale du samsara (monde éphémères des phénomènes) en marchant dessus par la pratique de la méditation.

Chogyam TRUNGPA, Le mythe de la liberté



posté le 05 / DÉCEMBRE / 2015 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 18 / JUIN / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog