*
*

*   Apprécier la beauté de la simplicité

Au début, la pratique de la méditation s'occupe seulement de la relation confuse entre vous-même et vos projections, de votre relation aux pensées. Lorsque quelqu'un est capable de voir la simplicité de la technique, sans adopter d'attitude spéciale à cet égard, il peut alors envisager de la même façon sa propre structure mentale.

Il commence à considérer les pensées – qu'elles soient pieuses, mauvaises, domestiques etc. – comme de simples phénomènes. Il ne les range plus dans les catégories particulières du bon et du mauvais, il les voit juste comme de simples pensées.

Si vous entretenez une relation obsessionnelle avec vos pensées, en fait vous les nourrissez, parce qu'elles exigent votre attention pour survivre.
Vous leur fournissez de l'énergie parce que vous ne les considérez plus comme de simples phénomènes.
Et même si on essaie de les calmer, c'est encore une façon de les nourrir.
Aussi la méditation, dans les débuts, ne consiste-t-elle pas à essayer d'atteindre le bonheur ou la paix, encore qu'ils puissent en être les sous-produits. La méditation ne doit pas être considérée comme un congé pour éviter l'irritation.

En fait, lorsqu'on commence à pratiquer la méditation, on découvre toujours que toutes sortes de problèmes viennent à la surface.
Tous les aspects cachés de notre personnalité sont amenés au jour, pour la simple raison que c'est la première fois que nous nous permettons de voir notre état d'esprit tel qu'il est. Pour la première fois nous n'évaluons pas nos pensées.

Aussi la première étape du travail avec l'ego consiste-t-elle à commencer par aborder les pensées de façon simple.
Non pas tâcher de les apaiser, mais juste en voir la qualité transparente.
On commence à apprécier de plus en plus la beauté de la simplicité.
Pour la première fois ont fait les choses complètement.

Chogyam TRUNGPA, Le mythe de la liberté



posté le 27 / OCTOBRE / 2015 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 18 / JUIN / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog