*
*

*   Vous marchez librement entre ciel et terre

Vous descendez de la perche de cent pieds de haut, vous sortez de la vacuité de la méditation et entrez sur la place du marché du monde, dans le monde de la dualité.
Le monde est vous-même et vous êtes le monde.
Oubliez-vous et répondez à l'appel ici et maintenant.
Agir, c'est faire des erreurs, assumer sa responsabilité, s'impliquer.
Agir et s'engager c'est « faire une erreur » - c'est « l'erreur » d'abandonner l'attachement à la tranquillité et au vide, et de tomber dans le monde des illusions.
Dès que vous sortez du monastère, il y a de l'herbe ; et qui plus est, l'herbe est partout.
La personne éveillée « va droit devant elle et s'enfonce dans les replis des cent mille montagnes » - l'herbe et les montagnes représentent ici les illusions du monde.
Hélas votre vie entière est une erreur.
Quand vous avez abandonné votre attachement aux bouddhas et aux patriarches, à l'illumination et à la vacuité, au gain et à la perte, vous êtes libre de vivre cette vie de tout votre cœur.
Vous pouvez vivre dans le présent et aller au gré des circonstances.
Alors tout devient grâce alors même que tout est erreur.
C'est souffler avec le vent, nager avec le courant.

  La Voie merveilleuse n'a pas de porte,
  Des milliers de sentiers y pénètrent ;
  Quand vous traversez cette passe sans porte,
  Vous marchez librement entre ciel et terre
                                    Mumon

Une telle liberté est un cadeau.
Quand vous avez abandonné tous les attachements, quand vous avez fait face à votre propre impermanence, à votre mort et à votre disparition ainsi qu'à celle des autres, que vous en avez fait l'expérience ; quand vous avez touché le fond de votre dénuement et de votre vulnérabilité et expérimenté la miséricorde et la compassion, alors naissent la liberté et la compassion.


Samy AMA Cœur zen, Esprit zen.



posté le 14 / MAI / 2015 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 18 / JUIN / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog