*
*

*   Juste s’asseoir avec tout ce qui vient

Ce qu'on appelle la pratique est en fait assez simple : pratiquer la méditation
zen c'est simplement s'asseoir au milieu de ce qui se passe, au milieu de cet instant
même. Vous vous asseyez face à votre nudité, ici et maintenant. En vous asseyant
ainsi face à tous les êtres et face aux choses telles qu'elles sont, vous vous éveillez
de votre sommeil brumeux pour expérimenter directement le flot infini des joies et
des peines que nous partageons tous dans cette vie éphémère.
Dans une des images bouddhistes classiques, le Bouddha est assis les
jambes croisées, la main gauche reposant sur son giron, la paume vers le haut, les
doigts de la main droite pendants, touchant à peine le sol. Ce « moudra touchant la
terre » dit tout parfaitement : tout ce dont nous avons besoin est ici, ce siège même
sur lequel nous sommes assis est la terre d'éveil.
Cela n'a rien à voir avec le bouddhisme, le zen, les moines, les robes, les
cérémonies, les rituels, la couleur de nos vêtements ou notre coupe de cheveux, un
titre ou une position. Cela à tout à voir avec l'acte de juste s'asseoir. Avec tout ce qui
vient. Au milieu de votre vie : le bout des doigts touchant simplement le sol…ou l'eau
de la vaisselle.


Ezra BAYDA Vivre le zen



posté le 28 / JUIN / 2015 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 15 / AVRIL / 2018

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog