*
*

*   La voie comme but.

Que faut-il faire pour que la vie que l’on mène déjà nous rende plus sage et non plus coincé ?
Quelle est la source de la sagesse au niveau personnel,
individuel ?
La réponse à ces questions semble être liée à la distinction d’amener sur la voie tout ce qu’on rencontre. Tout a naturellement un terrain, un chemin et un fruit, c’est comme si l’on disait que tout a un commencement un milieu et une fin.
Maisil est dit également que la voie elle-même est à la fois sol et fructification. La voie est le but.
Cette voie possède une caractéristique singulière : elle n’est pas préfabriquée.
Elle n’existe pas déjà. La voie dont on parle ici est l’évolution de son expérience d’un instant à l’autre, c’est l’évolution du monde phénoménal d’instant en instant, c’est l’évolution de ses pensées et de ses émotions d’instant en instant.
La voie n’est pas toute tracée.
Elle prend naissance d’un moment à l’autre et, en même temps, elle s’estompe derrière soi.
Quand on prend conscience que la voie est le but, on a le sentiment que tout peut se travailler. Tout ce qui se produit dans son esprit dérouté peut être vu comme la voie.
Tout se laisse travailler.

Pema CHODRON Bien-être et incertitude



posté le 03 / FÉVRIER / 2019 *précédent suivant*

Dernière mise-à-jour le 03 / FÉVRIER / 2019

Tous les textes dans un PDF: *Hamsa_Blog